Un de mes salariés ne vient plus travailler… que faire ?

Un de mes salariés ne vient plus travailler… que faire ?

Partie en pause déjeuner, elle n’est pas revenue travailler, sans fournir la moindre explication. Il ne s’est pas présenté à son poste de travail et n’a donné aucune nouvelle. Comment réagir face à un abandon de poste ? Contraindre le salarié à reprendre le travail manu militari, le licencier ? N’agissez pas dans la précipitation car un salarié qui ne se présente plus à son poste de travail n’est pas forcément démissionnaire.

L’un de vos salariés est absent de son poste de travail depuis plusieurs jours et n’a plus donné de nouvelles depuis, ou bien un autre n’a pas repris service à l’issue de ses congés payés. Que faire ? Dans un premier temps, il faut analyser la situation à froid. Renseignez-vous pour obtenir des informations sur les raisons de l’absence du salarié (maladie, problèmes familiaux, …) avant d’agir. Rappelez-vous aussi qu’un salarié a le droit de partir de son lieu de travail lorsqu’il estime qu’il existe un motif raisonnable de penser que la situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé : c’est « le droit de retrait ». Vous ne pouvez pas demander au salarié de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent résultant notamment d’une défectuosité d’un système de protection.
De même, vous ne pouvez pas rompre le contrat de travail du salarié si celui-ci s’est absenté en raison d’une urgence : par exemple, pour aller consulter un médecin. Un cas fortuit tel qu’un accident ou un incident familial peut aussi être considéré comme une justification d’absence et ne vous autorise en rien à considérer qu’il y a abandon de poste…
Toutefois, la durée de l’absence du salarié doit être proportionnée à l’urgence, et le salarié doit vous avertir le plus rapidement possible

Pas de présomption de démission

Reste que, tant que le salarié ne vous donne pas explicitement sa démission, vous ne pouvez pas considérer qu’il est démissionnaire. Depuis le début des années 2000, la Cour de cassation n’admet plus cette vieille habitude autorisant l’employeur en cas d’absence non justifiée, nommée abandon de poste par les praticiens du droit, « à constater la démission du salarié ».


Vous pouvez cependant démontrer que le salarié avait la volonté de démissionner lorsque celui-ci exerce une autre activité depuis qu’il a abandonné son poste. Un licenciement pour faute doit donc être engagé en respectant tout le formalisme nécessaire avec la convocation à entretien préalable à licenciement, le droit d’assistance, les délais requis, etc. Les preuves devraient au moins contenir plusieurs relances par courrier ou par acte d’huissier.
Mais pourquoi il n’a pas démissionné vous demandez-vous à juste titre? La réponse est assez simple : dans le cas d’une démission, le salarié ne bénéficie pas de l’assurance chômage alors qu’un licenciement le prive de son emploi sans qu’il l’ait « souhaité », ce qui lui garantit une prise en charge par le chômage. Votre salarié a donc tout intérêt à chercher le licenciement pour faute, qui le prive d’indemnité de licenciement, certes, mais lui assure par ailleurs une sécurité financière par le mécanisme de l’allocation de retour à l’emploi. L’idéal pour lui serait même de provoquer la rupture conventionnelle qui vous contraindrait, si vous l’accepter, à lui verser en plus sa prime de licenciement… (1)

Faites donc dès que possible un courrier pour lui demander de justifier son absence, en lui demandant soit de reprendre son poste, soit d’évoquer clairement son intention de démissionner. Par la suite, vous entamerez une procédure pour licenciement.
Attention ! Si vous avez un courrier de votre salarié dans lequel il vous fait des reproches, ne laissez pas gangrener la situation qui pourrait devenir une rupture aux torts de l’employeur. Contactez immédiatement dans ce cas un service juridique spécialisé !
(1) Une démarche risquée, qui ne fonctionne pas à tous les coups, notamment lorsque l’employeur décide de s’abstenir de toute réaction et ne lance pas de procédure de licenciement.

Texte MADE IN VO

About the Author

Office Manager Services administrator

Comments Are Closed!!!